Aimer et respecter les autres comme soi même

 

Une beauté multiple

Comment j’ai découvert mon racisme envers le hommes noirs?

Pendant longtemps je crois que je me suis fourvoyée ! Je portais mon attirance uniquement envers les hommes caucasiens, non pas parce que je les trouvaient plus beau que les autres, mais plutôt à cause de leur « image ».

Dans mon inconscient, l’homme occidental est symbole de romantisme, de douceur et surtout de fidélité. Venant de la communauté africaine j’ai toujours eu en horreur la place qui était attribuée à la femme, et ayant une nature assez indocile je n’ai jamais supporté l’idée d’être soumise.

Aujourd’hui je me rend compte que la loyauté ou la douceur d’un homme, des qualités chères à mon coeur, n’ ont rien avoir avec son ethnie ou sa couleur de peau, mais qu’il est question d’individus.

Comment j’ai découvert mon racisme envers les femmes noires ?

L’idée à l’air tout à fait absurde, comment peut on être raciste de sa propre couleur de peau ?

Eh bien en fait c’est très simple il suffit de se rejeter soi même et c’est bien plus facile qu’il n’y paraît.

A partir de mes 12 ans j’ai demandé à ma maman de me défriser les cheveux. Cet acte qui à l’air tout à fait anodin à priori, est en réalité lourd de sens.

Je pensais qu’en ayant les cheveux lisses je serais plus jolie, donc plus aimée, donc mieux dans ma peau.

Aujourd’hui j’ai 27 ans et je me demande, comment une jeune fille de 12 ans peut elle se mettre à croire qu’elle sera plus aimée si elle avait les cheveux lisses. C’est complètement stupide ! D’autant plus que, depuis que lorsque j’étais enfant, mes maîtresses d’école et mes copines passaient leur temps à enfouir leurs mains dans mes cheveux parce qu’elles trouvaient ça mignon et que l’étrangeté de mes cheveux était attractif à leurs yeux.D’où pouvait venir ce fossé entre les faits et ma vision déformée de la réalité ?

J’ai ma théorie

La télé, le cinéma, les magasines de mode, les stars, tout mon univers fantasmagorique était composé uniquement de jolies femmes blanches, aux cheveux lisses…A l’heure actuel très rare sont les stars noires à garder leurs cheveux naturels, et portent des tissages et des perruques e cheveux lises.

Inconsciemment la jeune fille que j’étais était persuadée qu’elle arriverai à se faire acceptée et aimée par « La société » si elle correspondait aux critères établis par l’industrie de la beauté et du divertissement.

Ce qui est drôle c’est que, les remarques les plus discriminantes, ne venaient pas de la part des blancs, mais des noirs eux mêmes.

Lorsque je gardais mes cheveux crépus ce sont les africains qui m’incitaient à aller me faire coiffer, autrement dit « me faire poser des extensions capillaires de cheveux lisses » sous prétexte que mes cheveux ne « faisaient pas propres » !

Comme des milliers de jeunes femme noires mon épopée capillaire ne s’est pas arrêté là, s’en ai suivi, tout sortes de stratagèmes pour« faire croire » que j’avais les cheveux lisses, tissages, mèches, défrichage etc…

Après le racisme des cheveux, le racisme de la peau

Des cosmétiques extrêmement dangereux sont vendus afin qu’elle puissent se décolorer la peau et ainsi « être plus belles » toujours selon la norme imposée par l’industrie de la beauté et du divertissement.

Sans m’en rendre compte j’ai été raciste de ma propre « origine ethnique » en reniant tous les caractéristiques propres à ma beauté, pour la simple et bonne raison, que depuis mon enfance, j’ai intégré, via les médias, que j’étais laide sous prétexte que je ne ressemble pas à « la blonde d’1,70m 50 kilos longues jambes et traits fins».

 

Il y a quelque chose qui n’est pas logique !

En admettant que les femmes noires soient les femmes les moins désirées à cause de leurs cheveux crépus, de leurs fesses bombées, de leurs bouche, et de leur couleur de peau.

Comment se fait il qu’il y aient autant de femmes qui effectuent des séances d’UV pour avoir la peau foncée, se font refaire les fesses pour avoir des fesses bombées et se mettent du collagène dans les lèvres pour avoir des lèvres plus grosses?

En résumé pourquoi est ce que les femmes dépensent elles autant d’argent pour avoir des caractéristiques de femmes noires?

Autres fait complètement incohérent

SI toutes les femmes occidentales sont naturellement les plus belles femmes du monde, alors pourquoi c’est toujours le même type de femme qui est élu comme étant le nec plus ultra ?

A savoir la grande blonde aux yeux bleus avec des longues jambes 1,70m 50 kilos voir moins, ayant des attributs féminins peu marqués.

Or dans la réalité, beaucoup d’hommes hétérosexuels préfèrent les femmes qui ont des formes.

Poussons le bouchon encore plus loin

Toujours d’après l’industrie de la beauté et du divertissement, la femme idéale est une femme jeune, avec une peau d’enfant sans aucun défauts, aussi mince qu’une ado de 13 ans, grande, avec des traits fins, de longs cheveux blonds, une petite poitrine et des petites fesses,  maquillée, photoshoppée, habillée le moins possible et ayant subi une, voire plusieurs opérations de chirurgie esthétiques.

En gros la femme idéale est un croisement entre le fantasme des pédophiles, soit une enfant de 13 ans, et celui des homosexuels soit un jeune adolescent.

Or cette femme idéale n’est qu’une chimère ! Et celles d’entre nous qui s’en rapproche ne représentent qu’une infime partie de la population mondial et ce pour un temps donné, en raison du temps qui passe, et des métamorphoses que subissent le corps, au cours de la vie.

J’écris ceci non pas pour juger qui que ce soit, mais uniquement pour mettre en lumière un comportement générale qui nui à chacune d’entre nous et qui n’a absolument pas lieu d’être.

 

Mal être généralisé, ou schizophrénie générale?

D’après moi c’est cette névrose généralisée qui conduit, les femmes à être obsédées par leur apparence physique, les poussent à dépenser des fortunes dans des crèmes anti rides, des liftings, des opérations de chirurgie esthétique, amènent certaines d’entre elles à se blanchir la peau, ou à la foncer via les uv, à pratiquer l’épilation définitive, user et abuser du maquillage même si ils contiennent des produits extrêmement toxiques pour la peau et la santé, effectuer des régimes draconiens et dangereux même lorsqu’ils n’ont pas lieu d’être, ressentir la sensation de ne jamais être à la hauteur, et à se sentir menacées les unes des autres.

C’est également ce qui poussent beaucoup de brunes à devenir blondes, les femmes voluptueuses à devenir très minces, les minces à se faire opérer pour avoir plus de formes, les petites à se faire rallonger les jambes, les grandes à marcher avec le dos voutés, les filles très jolies naturellement se sentent coupables et celles qui se sentent moches ont la haine contre les jolies, les femmes de 50 ans regrettent leurs jeunes années et les filles de 12 ans se maquillent et s’habillent comme des femmes de 25 ans.

Les noires veulent être blanches et les blanches veulent ressembler à des noires, les asiatique se débrident les yeux et les occidentales, se font des « lissages japonais » pour avoir les cheveux…des japonaises.

Rien que de penser à tous ça, j’en ai la tête qui tourne…

Désormais je comprends pourquoi, il y a ces gens dans le métro, des SDF, des illuminés, que sais-je, qui vocifèrent des paroles incompréhensibles, et que l’on prend peut être à tord pour des fous, «Réveillez-vous » hurlent ils « On vous ment ! On vous manipule!».

 

Mais qui « on » ?

« La société! »

Mais la société c’est moi!

Je suis libre de refuser ce que l’on m’impose, je suis libre de vouloir être jolie et attirante selon mes propres critères, je suis libre de me sentir belle selon mes propres critères sans forcément intégrer tous les codes de la « beauté » imposés par les médias.

Accepter les autres et les aimer comme soi même

Toutes les femmes sont belles, les grandes, les brunes, les petites, les grandes, les naturelles, les refaites, les traits fins et les gros traits, les féminines, les masculines, les maquillées et celles qui ne le sont pas, avec ou sans  extensions capillaires.

Au delà de ses détails, toutes les femmes sont belles parce que notre beauté est diverse et multiple, et peut être que nous gagnerons en sérénité si nous acceptons plus souvent d’être fidèle à notre personnalité profonde et de nous aimer pour ce que nous sommes.

J’espère que cet article vous a plût, et en attendant le prochain prenez soin de vous.

Des bisous



 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Jenni

Qu'en penses-tu ?